Menu
Croix Bleue - Blue Cross1-877-909-7686

Notre histoire

Petite histoire d’un grand symbole

En 1934, apparaît pour la première fois une petite croix grecque bleue sur une affiche publicitaire, commandée par le fondateur de la Hospital Service Association au Minnesota, E. A. van Steenwyk, pour vanter les mérites de son programme de soins hospitaliers… à 75 ¢ par mois. Nécessité faisant loi, de nouvelles associations voient bientôt le jour dans plusieurs régions et portent le même symbole unificateur, que les adhérents appelleront familièrement « The Blue Cross Plan ».

L’Association d’Hospitalisation du Québec

Au Québec, comme un peu partout en Amérique du Nord, les années 1940 succèdent à la grande dépression; de nombreux citoyens, dépourvus de l’essentiel, se privent de soins médicaux faute de moyens. Aucune structure d’état n’est encore en place pour garantir les soins de santé à la population. Les hôpitaux sont néanmoins tenus de soigner malades et accidentés qui, le plus souvent, n’arrivent pas à payer les frais d’hospitalisation. Ce manque de ressources financières met en péril les services hospitaliers. Où trouver les fonds nécessaires?

C’est pour assurer le maintien des soins à la population et le développement des services de santé qu’un regroupement de directeurs d’hôpitaux et de gens d’affaires fonde, en 1942, l’Association d’Hospitalisation du Québec. L’objectif est de financer les hôpitaux en fournissant aux travailleurs l’accès à des services de santé à des coûts raisonnables et par voie de paiement anticipé. La formule connaît un immense succès. Le « Plan Croix Bleue » vient combler un besoin d’autant plus essentiel que les temps sont difficiles.

Bientôt en mesure de faire leurs frais, les hôpitaux multiplient les services au fur et à mesure des besoins et du développement de la médecine. C’est le début d’une longue collaboration entre l’Association d’Hospitalisation du Québec et les hôpitaux appelés à devenir les centres hospitaliers universitaires (CHU). L’Association, mieux connue sous le nom de Croix Bleue, a ainsi posé les bases de l’assurance hospitalisation qui allait être étatisée en 1961 et du régime public d’assurance maladie, institué en 1969 et désormais administré par l’État.

De précurseur à partenaire

L’implantation du système de santé d’état et de la Régie de l’assurance maladie du Québec a naturellement amené Croix Bleue à modifier ses couvertures pour compléter celle du régime public. Ainsi, les régimes d’assurance santé privés Croix Bleue ont fourni à des milliers de citoyens l’accès à des services de santé complémentaires de qualité, en plus d’assurer leur sécurité financière.

Afin de répondre aux besoins des Québécois de plus en plus attirés par les voyages, Croix Bleue lance sa première assurance voyage en 1977 pour couvrir les frais médicaux d’urgence encourus à l’étranger. En 1989, elle fonde sa propre société d’assistance, CanAssistance, pour venir en aide à ses assurés en situation d’urgence. Pour intervenir rapidement et efficacement, où que soit le voyageur, CanAssistance établit des ententes de services directes afin de quadriller la planète avec divers réseaux internationaux d’assistance. Ces partenariats ont passé avec succès l’épreuve du temps et ont valu à Croix Bleue et à CanAssistance une renommée mondiale.

Depuis 30 ans, l’Association d’Hospitalisation du Québec – désormais appelée Association d’Hospitalisation Canassurance – a grandement étoffé son offre de services. Les produits d’assurance santé Croix Bleue vont bien au-delà de la simple complémentarité avec le régime public : ce sont des programmes de prévoyance santé dotés de services exclusifs d’assistance au quotidien. Quant aux couvertures d’assurance voyage Croix Bleue, elles proposent diverses garanties pour assurer non seulement la santé des personnes en voyage, mais également les sommes investies et les autres risques inhérents aux déplacements à l’extérieur du Québec.

Croix Bleue : un allié en santé

Les produits d’assurance Croix Bleue n’ont jamais eu d’autre but que la sécurité des assurés. Au pays, nous avons la chance de bénéficier de services de santé universels et gratuits. Cependant, en raison des difficultés de financement des hôpitaux, les Québécois sont obligés d’assumer une partie du coût des services de santé. Les services essentiels sont toujours disponibles, mais moins accessibles en raison de la pénurie des ressources et des listes d’attente.

En donnant accès à de multiples services en clinique privée, l’assurance santé Croix Bleue concourt à désengorger le réseau hospitalier. Et en offrant une protection pour les services non couverts par le régime public qui n’a – et n’aura jamais – les moyens de tout assumer, Croix Bleue contribue à la pérennité d’un système de santé public que personne ne veut voir disparaître.