Menu
Croix Bleue - Blue Cross1-888-822-5383
Prestations de compassion : prendre soin d’un membre de la famille qui est malade sans compromettre votre emploi ou votre situation financière

Prestations de compassion : prendre soin d’un membre de la famille qui est malade sans compromettre votre emploi ou votre situation financière

Un décès imminent, une maladie grave ou le risque de décès d’un proche font partie des épreuves les plus difficiles de la vie. Prendre soin de la personne exige alors une attention constante qui peut compromettre votre emploi et votre situation financière. Vous pouvez vous absenter du travail seulement quelque temps avant de devoir prendre un congé autorisé.

Le discours du ministre des Finances Joe Oliver à la Chambre des communes a été cité dans la rubrique politique du Huffington Post : « Pour de plus en plus de Canadiens, se soucier du bien-être de leur famille ne se limite pas au simple fait de s’assurer que les enfants obtiennent le meilleur départ possible dans la vie, a-t-il déclaré. Cela signifie également d’être présent pour nos parents et pour les autres membres âgés de notre famille dans les derniers moments de leur vie. Lorsqu’un être cher est gravement malade, vous devriez être libres de vous consacrer à ce qui importe vraiment. »

Rona Ambrose, ministre de la Santé, a déclaré :

« Notre gouvernement comprend les difficultés auxquelles les familles canadiennes sont confrontées lorsqu’elles sont appelées à prendre soin de leurs proches. Nous travaillons avec les provinces, les territoires et les intervenants pour favoriser le progrès des services de soins palliatifs offerts aux personnes atteintes de maladies mortelles. Les investissements que nous faisons dans la recherche sur les soins palliatifs, la formation et les modèles de soins intégrés, conjugués aux initiatives des provinces, des territoires et des intervenants, pourront mener à des améliorations aux soins en fin de vie et aider à tenir compte des préférences des Canadiens quant aux soins qu’ils souhaitent recevoir plus tard. »

Le gouvernement offre une aide financière aux Canadiens qui se trouvent dans cette situation sous la forme de prestations de compassion.

Le gouvernement du Canada définit ainsi les prestations de compassion :

Les prestations de compassion de l’assurance-emploi (AE) sont versées aux personnes qui doivent s’absenter temporairement de leur travail pour prendre soin d’un membre de leur famille souffrant d’une maladie grave qui risque de causer son décès au cours des 26 prochaines semaines (6 mois). Les personnes admissibles peuvent alors recevoir des prestations de compassion pendant au plus 26 semaines.

Cela signifie que vous pouvez vous absenter du travail pour prendre soin de votre partenaire, d’un parent, d’un enfant, d’un frère, d’une sœur ou d’un autre membre de la famille qui devient gravement malade et nécessite des soins.

Pour être admissible aux prestations, vous devrez fournir la preuve que le décès du membre de la famille nécessitant des soins risque de survenir au cours des 26 prochaines semaines. Vous devrez également respecter les critères suivants :

  • Votre rémunération hebdomadaire normale est réduite de plus de 40 %.
  • Vous avez accumulé 600 heures d’emploi assurable au cours des 52 dernières semaines.

Pour présenter une demande de prestations de compassion, vous devez présenter une demande d’AE en ligne par l’entremise du site Web Service Canada.

Si vous êtes admissible au programme, le taux de base pour les prestations correspond à 55 % de votre rémunération assurable moyenne; en 2016, le maximum de la rémunération était de 50 800 $, ou 537 $ par semaine. Les prestations sont considérées comme étant imposables.

Assurance santé et prestations de compassion

Les personnes qui s’occupent d’un proche négligent souvent leurs propres soins de santé. Qu’adviendra-t-il si vous tombez malade? Qu’adviendra-t-il si votre partenaire ou votre enfant nécessite des soins médicaux importants pendant que vous êtes en arrêt de travail?

Dans la plupart des cas, vous ne bénéficierez pas de votre assurance d’employé pendant votre arrêt de travail, ce qui signifie que vous aurez à payer de votre poche tous les frais de soins de santé qui ne sont pas remboursés par la RAMQ. Si vous n’avez pas déjà une assurance, envisagez de souscrire une assurance santé complémentaire pour vous assurer que vous et les membres de votre famille aurez accès à des soins médicaux pendant votre arrêt de travail.