Menu
La prise de suppléments et la maladie d’Alzheimer : le resvératrol est-il la solution?

La prise de suppléments et la maladie d’Alzheimer : le resvératrol est-il la solution?

La maladie d’Alzheimer est un trouble débilitant qui demeure un mystère pour la communauté médicale. Malgré des millions de dollars de financement et la recherche, aucun remède n’a encore été trouvé. En fait, l’incidence de la maladie d’Alzheimer est en hausse.

Selon la Société Alzheimer du Canada, 747 000 Canadiens étaient atteints de la maladie en 2011 et on s’attend à ce que ce nombre augmente à 1,4 million d’ici 2031. En 2015, environ 47,5 millions de personnes étaient atteintes d’une forme de démence à l’échelle mondiale.

Au Canada seulement, les coûts annuels directs et indirects de la démence s’élèvent à 33 milliards de dollars et pourraient augmenter à 293 milliards de dollars d’ici 2040 si le traitement n’est pas amélioré.

Forme la plus courante de démence, la maladie d’Alzheimer est une maladie irréversible et mortelle qui détruit les cellules cérébrales, détériorant les capacités d’une personne à se souvenir et à penser clairement. Les personnes atteintes de la maladie connaissent une perte de leurs capacités cognitives et fonctionnelles, des perturbations de l’humeur, des émotions et du comportement, et une perte d’habiletés physiques.

Actuellement, il n’existe aucun remède contre la maladie d’Alzheimer ni aucune forme de traitement connue pour en interrompre l’évolution. Toutefois, certains médicaments et traitements peuvent contribuer à alléger certains symptômes, et des études indiquent qu’un supplément courant pourrait contribuer à ralentir l’évolution de la maladie.

Étude sur le resvératrol

Une étude menée auprès de 119 personnes a révélé qu’un supplément courant pourrait contribuer à ralentir l’évolution de la maladie d’Alzheimer. Il a été démontré que le resvératrol, un composé naturel présent dans le vin rouge, les raisins rouges, le chocolat noir et les framboises, contribue à stabiliser l’état des patients atteints de la maladie d’Alzheimer.

Les participants à l’étude qui ont reçu un gramme de supplément par jour pendant une période de 12 mois n’ont présenté aucune détérioration ni aggravation, ni aucun changement négatif de la maladie, et ont connu une amélioration dans leurs tâches courantes comme s’habiller et emprunter les transports en commun. Les participants ayant reçu le placebo n’ont pas présenté d’amélioration à l’issue des examens cognitifs.

« Dans un premier temps, nous avons découvert que le resvératrol était sans danger pour les personnes atteintes d’Alzheimer et, dans un deuxième temps, qu’il semblait avoir un effet bénéfique sur les biomarqueurs et l’évolution de la maladie, explique le Dr Scott Turner, directeur du Memory Disorders Program au Georgetown University Medical Center, dans le National Post.

Toutefois, les chercheurs émettent une mise en garde. En effet, il s’agit uniquement d’une étude et il est encore trop tôt pour commencer à prescrire le supplément. Des recherches approfondies sont attendues.

« Bien que l’étude soit intéressante, elle n’a pas examiné si le resvératrol a des effets sur la mémoire ou le soulagement d’autres symptômes de la maladie d’Alzheimer, prévient le Dr Doug Brown, directeur de la recherche à l’Alzheimer’s Society du Royaume-Uni. Avant de déclarer que le resvératrol a le potentiel de devenir un choix de traitement, nous devons mener des études de plus grande envergure et sur de plus longues périodes pour déterminer s’il peut améliorer la vie des personnes atteintes de la maladie », ajoute-t-il.

Commentaires

Avis de non-responsabilité
Les opinions exprimées dans ce blogue sont celles de ses auteurs et ne représentent pas celles de Croix Bleue du Québec. Le contenu fournit dans ce blogue est à titre indicatif seulement. Il s’agit d’informations générales qui ne peuvent s’appliquer à vous en tant qu’individu et qui ne peuvent substituer des soins ou conseils d’ordre professionnel. La présence de liens ne constitue pas ou n’implique pas un endossement des sites liés ou de ses sociétés affiliées, ou de tout autre contenu, information, produits, services, publicités ou messages présentés sur ou via ces sites.