Menu
Les enfants et la prise de médicaments : comment éviter la guerre

Les enfants et la prise de médicaments : comment éviter la guerre

Quoi de pire qu’un enfant malade? Devoir lui administrer un médicament, particulièrement s’il s’agit d’un comprimé à avaler. Nous sommes tous passés par là : le plaidoyer, la supplication et même la ruse pour leur faire prendre les pilules qui les soigneront. On écrase et mélange le médicament à la nourriture, on offre des récompenses et on tente même de soudoyer notre enfant avec des bonbons. Nous sommes prêts à tout.

Or, il y a encore de l’espoir. Le Star de Toronto rend compte de quelques techniques signalées par l’équipe de la Dre Kathleen Bradford, de l’Université de la Caroline du Nord, pour aider un enfant malade à avaler les pilules (article en anglais).

La Dre Bradford a constaté qu’un enfant sur dix éprouvait de la difficulté à avaler ses médicaments. Votre enfant n’est donc pas seul. Parmi les causes les plus courantes de cette difficulté, notons le goût, l’inconfort, la taille du comprimé et la peur.

La Dre Bradford a découvert au fil de sa recension d’études quelques techniques fécondes :

  • l’utilisation d’un vaporisateur aromatisé qui facilite l’avalement;
  • l’emploi d’un gobelet conçu spécifiquement pour avaler des pilules;
  • l’entraînement avec des placébos ou des bonbons.

La chercheuse indique qu’il faut éviter d’écraser le médicament. « On déconseille généralement de broyer les comprimés dans de la nourriture, particulièrement s’il s’agit d’un médicament à libération prolongée, car ce dernier pourrait relâcher une dose plus élevée plus rapidement que prévu. Par ailleurs, il est impossible de masquer la saveur de certains médicaments. »

Conseils pour administrer un médicament à votre enfant en douceur

Voici quelques astuces pour aider votre enfant à avaler le médicament prescrit :

  1. Donnez-lui le choix : vous n’arriverez pas à faire avaler le médicament à votre enfant par la force. Il résistera encore plus. Tout en respectant les instructions de prise du médicament, vous pouvez offrir à votre enfant certains choix : avec ou sans boisson, dans la cuisine ou en regardant la télévision, ou encore avant ou après le repas.
  2. Expliquez-lui pourquoi : bon nombre d’enfants ont peur de prendre leur médicament, car ils ne comprennent pas pourquoi ils doivent le prendre. Expliquez à votre enfant comment le médicament l’aidera. Les enfants sont curieux. Il suffit souvent de leur parler pour régler le problème.
  3. Offrez-lui une récompense : les enfants réagissent généralement bien aux encouragements. Un simple autocollant peut parfois les inciter à prendre leur médicament.
  4. Ajoutez de la saveur : nous savons tous que la saveur de certains médicaments laisse à désirer. Demandez à votre pharmacien comment y ajouter du goût.
  5. Restez positif : même si votre enfant garde ses réticences, ne vous découragez pas. Votre attitude positive et vos félicitations lorsqu’il prendra son médicament rendront l’expérience positive à ses yeux, plutôt que punitive.
  6. Utilisez la forme qu’il préfère : les enfants préfèrent souvent une forme de médicament plutôt qu’une autre. Pour certains, ce sont les pilules; pour d’autres, ce sont les comprimés à croquer ou les liquides. Demandez à votre médecin d’en tenir compte dans sa prescription.

Il n’y a pas de panacée, mais l’essentiel est de rendre la situation amusante, de parler à son enfant et de comprendre ce qui rend la prise de médicament difficile pour lui. Il faut trouver la méthode qui lui convient.

Certains médicaments coûtent très cher, alors mieux vaut éviter les gaspillages et les doses manquées. Le fait de ne pas prendre toutes les doses peut nuire au traitement des symptômes et occasionner des coûts supplémentaires, surtout si vous ne détenez pas d’assurance couvrant les médicaments sur ordonnance.

Les familles, particulièrement celles qui ont de jeunes enfants, devraient détenir une assurance santé. Pour diminuer vos frais médicaux, pensez à souscrire un régime d’assurance santé.

>> Faites une demande de soumission en ligne

Commentaires

Avis de non-responsabilité
Les opinions exprimées dans ce blogue sont celles de ses auteurs et ne représentent pas celles de Croix Bleue du Québec. Le contenu fournit dans ce blogue est à titre indicatif seulement. Il s’agit d’informations générales qui ne peuvent s’appliquer à vous en tant qu’individu et qui ne peuvent substituer des soins ou conseils d’ordre professionnel. La présence de liens ne constitue pas ou n’implique pas un endossement des sites liés ou de ses sociétés affiliées, ou de tout autre contenu, information, produits, services, publicités ou messages présentés sur ou via ces sites.