Menu
Position du Canada par rapport aux autres pays sur le plan des soins de santé universels

Position du Canada par rapport aux autres pays sur le plan des soins de santé universels

L’accès à des soins de santé abordables est un sujet qui fait l’objet de débats depuis des décennies. Compte tenu de la hausse des coûts des soins de santé au Canada et des changements dans la façon dont les médicaments sont utilisés pour traiter et prévenir les maladies chroniques, l’universalité des soins reste à l’avant-plan des discussions sur la réforme des soins de santé.

Devant le nombre grandissant de Canadiens qui ont de plus en plus de difficulté à payer les frais médicaux non couverts par les régimes provinciaux, un grand nombre de personnes remettent en question le système de soins de santé du pays.

Comment le Canada se positionne-t-il par rapport aux autres pays sur le plan des soins de santé universels?

La population tient souvent pour acquis que le Canada possède l’un des meilleurs systèmes de santé au monde. Toutefois, les résultats d’un certain nombre d’études révèlent que des améliorations sont nécessaires.

Les médicaments sur ordonnance étant de plus en plus utilisés pour prévenir les maladies chroniques en plus de traiter les problèmes de santé, il est nécessaire d’évaluer de façon approfondie les avantages d’un régime d’assurance-médicaments universel au Canada et comment les soins de santé pourraient être améliorés.

Classement de l’Organisation mondiale de la santé

Le Canada arrive au 30e rang dans le classement des systèmes de santé de l’OMS, qui regroupe 190 pays. La France arrive au 1er rang tandis que les États-Unis occupent le 37e rang.

Rapport de Commonwealth Fund

Ce rapport compare les systèmes de santé de 14 pays à revenu élevé. Voici comment Healthy Debate résume les données canadiennes :

Le Canada arrive au dernier rang en ce qui a trait à l’accès aux soins et à l’utilisation des dossiers de santé électroniques, et se situe dans la moyenne en ce qui a trait aux coûts et aux résultats liés à la santé. Trente-huit pour cent des Canadiens estiment que le système fonctionne bien, cinquante et un pour cent, qu’il a besoin de changements importants et dix pour cent, qu’il doit être complètement reconstruit.

Dans son résumé, Healthy Debate a regroupé les résultats canadiens dans cinq catégories. Voici comment le Canada s’en tire par rapport aux autres pays :

  1. Accès aux soins
    • Avant-dernier rang pour l’accès aux soins en dehors des heures d’ouverture normales.
    • Temps d’attente les plus longs pour les rendez-vous avec les spécialistes et les chirurgies non urgentes.
  2. Dossiers médicaux électroniques
    • Les médecins canadiens sont ceux qui utilisent le moins les dossiers médicaux électroniques.
  3. Hôpitaux
  4. Coûts des soins de santé
    • Le Canada se situe dans la moyenne en ce qui a trait au pourcentage du produit intérieur brut consacré aux soins de santé.
  5. Satisfaction de la population en ce qui concerne les soins de santé
    • Le Canada se compare aux autres pays en ce qui a trait à l’opinion de la population sur le fonctionnement du système de soins de santé.

Programme « Les performances du Canada » du Conference Board du Canada

Quand il a été comparé à 16 autres pays dans le cadre du programme « Les performances du Canada », le pays a obtenu un « B » et le 10e rang dans l’ensemble sur 17 pays.

Bien que le Canada offre un accès universel aux services de soins de santé et possède un système de soins de santé reconnu à l’échelle internationale, il présente certaines lacunes. Le Conference Board du Canada évoque « l’accès limité à des systèmes complets de renseignements sur la santé, les temps d’attente pour certains diagnostics et traitements de soins de santé et les systèmes de gestion insuffisamment axés sur la qualité des résultats liés à la santé ».

Voici un aperçu de la performance du Canada en fonction de 11 troubles de santé utilisés à titre d’indicateurs :

  • « A » pour : état de santé autodéclaré, mortalité prématurée, mortalité due aux maladies du système circulatoire
  • « B » pour : espérance de vie, mortalité due aux maladies respiratoires, mortalité due aux troubles mentaux, mortalité due aux mésaventures médicales
  • « C » pour : mortalité due au cancer, mortalité due au diabète, mortalité due aux maladies du système musculosquelettique, mortalité infantile

Que signifient ces résultats pour le Canadien moyen?

Les besoins en matière de soins de grande qualité s’accroîtront au fur et à mesure que la population canadienne vieillira. Si aucun changement n’est apporté, les maladies chroniques, l’obésité, les maladies cardiaques et le diabète de type 2 exerceront une pression accrue sur nos systèmes de santé.

Heureusement, les Canadiens ont la possibilité de s’assurer de recevoir les soins de santé dont ils ont besoin sans imposer un fardeau financier à leurs familles par l’intermédiaire de programmes d’assurance santé et mieux-être et d’assurances santé privées.

En l’absence d’un régime d’assurance-médicaments universel au Canada et étant donné qu’un Canadien sur dix ne peut se permettre les médicaments sur ordonnance prescrits par son médecin, les Canadiens doivent trouver une assurance santé complémentaire à leurs régimes provinciaux pour couvrir les coûts des soins médicaux. Une assurance santé privée peut contribuer à couvrir le coût des médicaments sur ordonnance, de l’équipement médical, des soins dentaires, des soins de la vue et plus encore.

Commentaires

Avis de non-responsabilité
Les opinions exprimées dans ce blogue sont celles de ses auteurs et ne représentent pas celles de Croix Bleue du Québec. Le contenu fournit dans ce blogue est à titre indicatif seulement. Il s’agit d’informations générales qui ne peuvent s’appliquer à vous en tant qu’individu et qui ne peuvent substituer des soins ou conseils d’ordre professionnel. La présence de liens ne constitue pas ou n’implique pas un endossement des sites liés ou de ses sociétés affiliées, ou de tout autre contenu, information, produits, services, publicités ou messages présentés sur ou via ces sites.