Menu
Croix Bleue - Blue Cross1-888-822-5383
Exposition sécuritaire au soleil et idées fausses au sujet du cancer de la peau

Exposition sécuritaire au soleil et idées fausses au sujet du cancer de la peau

Le bronzage fait partie des activités les plus populaires pendant l’été et lors des vacances dans le sud en hiver. Les Canadiens adorent passer du temps à l’extérieur et prendre un bain de soleil. Toutefois, alors que les recherches continuent de démontrer qu’il est indispensable d’éviter une exposition excessive de la peau au soleil, un grand nombre d’entre nous succombent encore à l’envie d’afficher un magnifique bronzage.

Voici quelques idées fausses sur l’exposition au soleil qui pourraient accroître votre risque de cancer de la peau :

Première idée fausse : une exposition sécuritaire au soleil est exagérée

Malheureusement, ce n’est pas le cas. « À l’heure actuelle, le cancer de la peau se transforme en épidémie au Canada, affirme la dermatologue Jennifer Beecker sur le site theloop.ca. Une personne sur 50 sera un jour atteinte d’un mélanome. Il s’agit d’un type de cancer comportant de réels risques de décès et dont la fréquence a grandement augmenté au cours des 50 à 100 dernières années. »

Deuxième idée fausse : la vitamine D est bénéfique

Oui, c’est vrai. Toutefois, il existe d’autres moyens que l’exposition au soleil pour obtenir de la vitamine D. Si vous présentez une carence, vous pouvez prendre un supplément. Même si vous allez souvent au soleil, cela ne signifie pas nécessairement que votre corps produit correctement la vitamine.

Troisième idée fausse : si ma peau ne brûle pas, l’exposition au soleil n’aura pas de conséquences sur ma santé

Que vous ayez un teint olive et une peau qui brûle rarement, ou encore un teint pâle et une peau qui brûle facilement, l’exposition au soleil présente des risques pour tous.

Qu’en est-il des lits de bronzage?

Selon la Fondation canadienne du cancer de la peau, « le risque de mélanome est 75 % plus élevé chez les personnes utilisant les lits de bronzage avant l’âge de 30 ans que chez les autres. En fait, le cancer de la peau est le type de cancer qui vient au deuxième rang sur le plan de la fréquence chez les personnes de 15 à 34 ans. Voilà pourquoi il est extrêmement important que les jeunes prennent l’exposition sécuritaire au soleil au sérieux.

Faits sur l’exposition au soleil et le cancer de la peau

Selon la Fondation canadienne du cancer de la peau :

  • Le cancer de la peau est le type de cancer le plus courant.
  • À l’échelle mondiale, un cancer diagnostiqué sur trois est une forme de cancer de la peau.
  • De 80 à 90 % des cancers de la peau sont causés par les rayons U. V.
  • Chaque année, 80 000 cas de cancer de la peau sont diagnostiqués au Canada.

Avant de sortir ou de vous rendre à la plage pour parfaire votre bronzage, assurez-vous de prendre les mesures nécessaires pour vous protéger :

  • Appliquez un écran solaire et recommencez toutes les deux ou trois heures.
  • Choisissez un écran solaire doté d’un FPS élevé.
  • Portez un chapeau et des lunettes de soleil.
  • Limitez votre exposition au soleil pendant les heures de grand ensoleillement (généralement entre 11 h et 16 h).

Ces mesures réduiront votre risque d’être atteint du cancer de la peau et peuvent vous aider à avoir une peau d’apparence plus saine en vieillissant.

Faites-vous examiner

Si vous observez un changement sur votre peau ou si vous avez des préoccupations d’ordre général, prenez rendez-vous avec votre médecin. La plupart des formes de cancer de la peau peuvent être traitées.