Menu
Croix Bleue - Blue Cross1-888-822-5383
La réserve cognitive pour vieillir en santé

La réserve cognitive pour vieillir en santé

Comme on accumule de l’argent dans un RÉER pour assurer notre santé financière, notre cerveau fait des réserves pour vieillir sainement. Mille et un facteurs influencent ce phénomène, mais on peut l’encourager en mettant notre matière grise au défi.

 

Cet article est présenté par Luci, une application innovante destinée à favoriser la santé du cerveau par l’adoption de saines habitudes de vie.

 

Réserve cognitive : l’alliée de la santé du cerveau

 

Une sorte de carte routière se déploie à l’intérieur de notre tête. Sur cette carte, les cellules nerveuses du cerveau, que l’on appelle les neurones, correspondent aux villes, et les nombreuses connexions qui les relient, à des routes qui s’entrecroisent.

 

Plus ces villes et ces routes sont nombreuses et bien entretenues, plus le cerveau arrive à acheminer l’information nerveuse d’une région à l’autre. Lorsqu’une information tombe sur un nid de poule ou qu’il y a un embouteillage, elle peut alors l’éviter ou emprunter un autre chemin pour se rendre à bon port. C’est ce qu’on appelle la réserve cognitive.

 

Une bonne réserve cognitive contribue à maintenir un fonctionnement adéquat des facultés cognitives comme l’attention et la mémoire, car elle veille à l'entretien des neurones et des connexions qui les relient entre eux. En ayant plusieurs connexions de qualité, le cerveau sera davantage en mesure de compenser les altérations liées au vieillissement ou à certaines maladies comme l’Alzheimer.

 

Comment développer la réserve cognitive?

 

Notre réserve cognitive se développe pendant toute notre vie selon nos activités et les expériences que l’on vit.

 

Au quotidien, on peut bonifier ou maintenir notre réserve cognitive en pratiquant des loisirs qui mettent notre cerveau au défi. Combinés à d’autres bonnes habitudes de vie (saine alimentation, activité physique, etc.), ces loisirs intellectuellement stimulants sont des stratégies gagnantes pour créer et renforcer les connexions qui relient nos neurones. Si on reprend l’image de la carte routière, ils solidifient les routes existantes et nous amènent à défricher des territoires inexplorés qui n’attendent que l’on y mette les pieds.

 

Notre cerveau apprend et évolue constamment; il n’y a donc pas d’âge pour investir dans notre réserve cognitive!

 

Activités pour bonifier la réserve cognitive

 

Bon nombre d’activités de loisir dites « cognitivement stimulantes » font travailler notre cerveau et contribuent à optimiser notre réserve cognitive. C’est la preuve que joindre l’utile à l’agréable, c’est bon pour la santé!

 

Pour cette raison, s’engager régulièrement dans des activités éducatives, créatives, sociales et culturelles ainsi que certains jeux favorise grandement la bonne santé du cerveau.

 

Les activités éducatives

 

Apprendre et aiguiser sa curiosité tout au long de la vie permet d’acquérir de nouvelles compétences et de stimuler ses facultés cérébrales. Voici quelques exemples d’activités intellectuellement stimulantes : 

  • Se plonger dans un bon roman;
  • Apprendre une nouvelle langue;
  • Suivre un cours ou une formation;
  • Découvrir un nouveau pays en assistant à une conférence voyage;
  • Regarder un documentaire sur un sujet qu’on ne connaît pas.

Les activités créatives

 

Saviez-vous que la contemplation d’œuvres d’art et la pratique de passe-temps créatifs[CL1]  peuvent grandement contribuer à la santé de votre cerveau?

 

En effet, les loisirs artistiques activent des facultés comme la mémoire, l’attention et la motricité fine, pour ne nommer que celles-ci. Les idées de passe-temps créatifs ne manquent pas :

  • S’adonner à la peinture, au dessin ou à la sculpture;
  • Démarrer un projet d’artisanat ou de bricolage (poterie, tricot, ébénisterie);
  • Faire de la photographie;
  • Danser;
  • Apprendre à jouer d’un instrument de musique ou pratiquer le chant.

Les activités sociales et culturelles

 

Que ce soit en personne ou en ligne, pratiquer des activités sociales et culturelles est excellent pour notre santé psychologique. Voici quelques idées d’activités pour vous ressourcer et faire le plein de contacts sociaux :

  • Se joindre à des loisirs de groupe (club d’ornithologie, cours de danse);
  • Faire du bénévolat (cuisine collective du quartier, s’impliquer auprès des ainés);
  • Enseigner, faire du tutorat ou de l’aide aux devoirs;
  • Visiter un musée ou une galerie d’art;
  • Assister à un spectacle de théâtre ou à un concert.

Les jeux

 

Même à l’âge adulte, jouer est utile et important. En plus de nous donner des occasions de nous divertir et de socialiser, certains jeux peuvent favoriser l’apprentissage et stimuler la réflexion, la vivacité d’esprit, la mémoire et la résolution de problèmes. Voici quelques jeux stimulants pour éveiller son cœur d’enfant :

  • Jouer à des jeux de société testés par des scientifiques, tels que le Monopoly ou le Scrabble;
  • S’initier à des jeux vidéo de stratégies comme Super Mario avec les petits et les grands enfants de son entourage;
  • Organiser un tournoi d’échecs virtuel en famille;
  • Entraîner son cerveau en testant des applications de jeux cérébraux comme Peak ou Lumosity;
  • Faire des sudokus ou des mots croisés.

 

Faire travailler ses neurones en s’amusant bonifie la réserve cognitive. Et plus cette réserve est grande, plus le cerveau gagne en résilience à mesure que l’on avance en âge. C’est donc dire qu’avoir du plaisir tout en prenant soin de soi, c’est le meilleur investissement qu’on puisse faire pour vieillir en santé.

 

Pour en savoir plus

 

  • Une bande dessinée qui résume bien les concepts de la réserve cognitive.
  • Vieillir en bonne santé cognitive. Un article de l’Association québécoise des neuropsychologues.
  • Un texte sur la prévention du déclin cognitif et sur la réduction du risque de démence.
Obtenez nos meilleures offres et nos précieux conseils
Abonnez-vous pour ne rien manquer de nos offres personnalisées et
de nos conseils sur la santé, le mieux-être et les voyages.