Menu
Comprendre et gérer la dépression saisonnière

Comprendre et gérer la dépression saisonnière

Saviez-vous que le temps avait un impact sur notre humeur? Les jours gris et pluvieux peuvent nous faire sentir plus morose avec l’envie de passer la journée au lit. De leur côté, les journées chaudes et ensoleillées nous motivent et nous rendent généralement de meilleure humeur.

Même si ces changements d’humeur n’affectent généralement pas la plupart des gens, certains peuvent y être plus sensibles, particulièrement à l’automne, lorsque les journées raccourcissent et que le temps devient plus froid. On parle alors de dépression saisonnière.

La dépression saisonnière est liée aux changements de saison et a tendance à commencer et à se terminer au même moment, chaque année. Pour la plupart des gens qui en souffrent, les symptômes se manifestent au début de l’automne pour perdurer jusqu’au printemps.

Plusieurs personnes confondent leurs symptômes avec ceux d’une légère déprime passagère. Si vous éprouvez ces mêmes sentiments chaque année, il est fort possible que vous souffriez de dépression saisonnière.

Les signes et symptômes de la dépression saisonnière

La dépression saisonnière ne doit pas être prise à la légère. Voici donc quelques signes et symptômes à considérer :

  • Baisse d’énergie et fatigue
  • Irritabilité
  • Difficulté à s’entendre avec les autres
  • Augmentation du sommeil
  • Prise de poids
  • Changement des habitudes alimentaires
  • Sentiment de lassitude
  • Hypersensibilité

Quand devriez-vous consulter?

Tout le monde vit des hauts et des bas. Certains jours, vous vous sentez peut-être déprimé… c’est normal. Toutefois, si ce sentiment persiste plusieurs jours et commence à avoir un impact sur votre vie quotidienne, il serait temps de consulter votre médecin.

Si vous commencez à avoir des pensées suicidaires, si vous adoptez un comportement autodestructeur ou si vous vous réconfortez avec la drogue ou l’alcool, vous devriez consulter immédiatement.

Il est également important que vous soyez à l’affût de ces signes chez les personnes que vous côtoyez. Souvent, les gens ne remarquent pas immédiatement les signes de dépression saisonnière qu’ils peuvent eux-mêmes présenter.

Prévenir la dépression saisonnière

Malheureusement, on ne connaît pas la cause exacte de la dépression saisonnière. On sait toutefois que certains facteurs entrent généralement en jeu. La diminution de la lumière du soleil provoque entre autres une baisse de votre niveau de sérotonine ainsi qu’un déséquilibre de votre niveau de mélatonine.

Parmi les autres facteurs, on trouve le sexe (les femmes sont généralement plus à risque), l’hérédité, la susceptibilité aux dépressions et l’endroit où vous vivez. Plus vous habitez loin de l’équateur, plus vous êtes à risque. La dépression saisonnière est également plus fréquente chez les jeunes.

Selon la gravité de votre condition, on pourrait vous prescrire divers traitements. La luminothérapie est souvent utilisée en premier recours. Ensuite, si votre cas s’avère plus sérieux, vous pourriez devoir prendre certains médicaments ou encore commencer une psychothérapie.

Comme pour d’autres conditions médicales, votre mode de vie joue un rôle important dans le cadre de la prévention et du traitement de la dépression saisonnière. En effet, avoir une alimentation équilibrée, aller à l’extérieur et rester actif sont des actions extrêmement bénéfiques. Être bien entouré et opter pour des traitements alternatifs comme la massothérapie, le yoga ou la méditation peuvent également prévenir la dépression saisonnière.

Pour certains, le meilleur remède sera de partir en voyage dans un lieu ensoleillé! (N’oubliez pas de souscrire une assurance voyage!)

Source : Mayo Clinic

Commentaires

Avis de non-responsabilité
Les opinions exprimées dans ce blogue sont celles de ses auteurs et ne représentent pas celles de Croix Bleue du Québec. Le contenu fournit dans ce blogue est à titre indicatif seulement. Il s’agit d’informations générales qui ne peuvent s’appliquer à vous en tant qu’individu et qui ne peuvent substituer des soins ou conseils d’ordre professionnel. La présence de liens ne constitue pas ou n’implique pas un endossement des sites liés ou de ses sociétés affiliées, ou de tout autre contenu, information, produits, services, publicités ou messages présentés sur ou via ces sites.