Menu
Croix Bleue - Blue Cross1-888-822-5383
Redéfinir notre perception de l’équilibre travail/vie personnelle

Redéfinir notre perception de l’équilibre travail/vie personnelle

Tout le monde semble en quête de l’illusoire équilibre travail/vie personnelle, mais qui l’a déjà trouvé? Les familles modernes ont l’impression d’être sollicitées de toutes parts, y compris pour conduire les enfants à leurs cours et les grands-parents à leurs rendez-vous médicaux.

 

Il est peut-être temps de changer notre façon de voir les choses. Voici quelques idées pour modifier la routine et tenter d’équilibrer votre vie.

 

Le multitâche est surestimé

On se fait souvent prendre à essayer d’accomplir plusieurs tâches à la fois, mais entre-temps, aucune de nos occupations ne reçoit toute l’attention requise. Essayez de faire une chose à la fois. En rentrant du travail, vous ne vivrez plus la culpabilité d’ignorer les corvées en faveur du temps de qualité en famille… jusqu’au coucher des enfants.

 

Bannir la culpabilité parentale

Aucun parent n’aime l’idée d’être absent quand les enfants ont besoin d’aide. Mais voyez-le d’un autre œil. Dès la garderie, les jeunes enfants développent une grande maturité au niveau de l’indépendance, des compétences sociales et des capacités de communication. Chaque famille fonctionne différemment et dites-vous en toute confiance que vous faites ce qu’il y a de mieux pour vous et pour votre famille.

 

90 % est mieux que satisfaisant

On ne blâmerait jamais nos enfants d’obtenir 90 % à l’école, alors pourquoi est-il si difficile d’accepter moins que 100 % de nous-mêmes? Personne ne s’attend à la perfection de notre part, même pas nos patrons.  Et si vous parlez de vos difficultés à établir l’équilibre entre votre emploi et votre vie personnelle, votre employeur réagira fort probablement positivement. Alors, faites de votre mieux et restez calme.

 

S’accorder une pause

Passer d’une tâche à l’autre peut devenir épuisant. Accordez-vous le temps de décompresser avant de passer à la prochaine occupation. Même 5 ou 10 minutes peuvent faire toute la différence. Descendez de l’autobus ou sortez du métro un ou deux arrêts avant le vôtre, ou si vous conduisez, essayez de faire une petite marche avant d’entrer.

 

Dire « non » plus souvent

Donnez-vous le droit de dire non. Vous n’avez pas à accepter toutes les invitations sociales ni les mandats additionnels au bureau quand votre journée est déjà bien remplie. Et vous pouvez refuser ce qui semble être la dixième visite de votre enfant au musée ce mois-ci.

 

Du temps pour vous est fortement recommandé

On se fait souvent dire de prendre soin de soi, mais il n’est pas toujours facile de le faire avec un horaire bien rempli. Essayez un tête-à-tête avec vous-même au moins une fois par mois, même pour aller simplement découvrir le nouveau café du coin.

 

Demander de l’aide ne veut pas dire échouer

On passe des années à créer des contacts et des liens d’amitié et si l’on s’attend à ce que nos amis nous demandent de l’aide au besoin, le contraire est aussi vrai. Si vous traversez une période plus difficile, demandez un coup de main. Vos amis sont là pour vous.

 

Établissez vos limites sans compromis

Tout le monde a une limite non négociable. Assurez-vous de connaître la vôtre et de la prioriser, chaque jour. Il peut s’agir de rentrer à la maison à temps pour l’histoire du coucher, de la demi-heure de jogging matinal, ou même du souper du dimanche avec vos parents. Vous ne réussirez peut-être pas à atteindre vos objectifs à 100 %, mais comme on l’a vu plus haut, 90 %, c’est déjà très bien.

 

Soyez flexible

On se crée souvent une idée du déroulement des choses et tout scénario qui diffère peut entraîner des frustrations. Ça n’indique pourtant pas un échec de notre part et peut même parfois jouer en notre faveur. Il est bon d’avoir un plan, mais donnez-vous une petite marge de manœuvre.

 

Faites confiance aux autres

Renoncer au contrôle n’est pas facile, mais très bénéfique. Si vous êtes parents à deux, faites confiance à votre partenaire pour réussir sa tâche, comme celle de préparer le souper. Le risotto n’aura peut-être pas la consistance souhaitée, mais sera d’autant plus délicieux que vous aurez gagné 30 minutes de liberté en contrepartie.

 

Souper-thérapie

Il arrive à tout le monde de se sentir tiraillé dans toutes les directions. Et parfois, il suffit de se défouler auprès des amis pour faire baisser la pression. Une bonne bouffe en bonne compagnie avec des rigolades au menu peut faire beaucoup plus qu’une séance de thérapie.

Et si vous avez encore du mal à vous en sortir, peut-être est-il temps de parler à un médecin ou à un thérapeute. Les régimes d’assurance santé Croix Bleue vous proposent des soins complets, au-delà d’une protection de base.

 

Source:

https://globalnews.ca/news/4530137/benefits-of-daycare/

https://www.parents.com/parenting/work/life-balance/moms-balance-work-family/?slideId=slide_babfa0f5-f6f2-431f-a728-40e60f553424#slide_babfa0f5-f6f2-431f-a728-40e60f553424

https://www.workingmother.com/5-ways-i-get-work-life-balance-with-three-kids-under-3

https://www.familylives.org.uk/advice/your-family/family-life/how-to-keep-a-work-life-balance/

https://www.forbes.com/sites/jacquelynsmith/2013/04/18/8-ways-to-achieve-better-work-life-balance/#4ddea1c1aba4