Menu
Croix Bleue - Blue Cross1-888-822-5383
Quelques astuces pour survivre à l'hiver

Quelques astuces pour survivre à l'hiver

Quoi de plus magnifique qu’un paysage recouvert d’une épaisse couche de neige étincelante? Les premières chutes de neige ont certainement de quoi marquer l’imaginaire, mais l’enchantement peut être de courte durée si vous n'êtes pas bien préparé pour affronter les températures plus froides. Pour votre premier hiver au Canada, nous vous proposons quelques conseils pour rester bien au chaud et assurer votre bien-être tout au long de la saison.

 

Chaussez-vous bien

 

Dès la première neige, il est essentiel de porter des bottes chaudes et antidérapantes, spécialement conçues pour les températures très froides. Pour encore plus d’adhérence, vous pouvez également vous procurer des crampons amovibles ajustables, que vous pourrez installer sur vos bottes au besoin. Lorsque vous rentrez à la maison, placez vos bottes près d’une source de chaleur pour en accélérer le séchage. Si vous habitez en ville et que vous faites de longues distances à pied, investissez dans une paire de bottes très imperméables (voire une paire de bottes de pluie) pour les journées plus chaudes. En fondant, la neige se transforme en gadoue et peut créer des flaques d’eau profondes et difficiles à contourner, particulièrement aux intersections.

 

Évitez d'avoir les pieds mouillés

 

Si avez choisi une paire de bottes très chaude et isolante, il se pourrait qu’elle soit faite d’une matière qui ne permet pas à l’humidité créée par votre transpiration de s’échapper. Pour éviter d’avoir les pieds mouillés, optez pour des bas composés d’un tissu mince et qui absorbe l’humidité, comme la laine de mérinos ou le polyester. Si possible, lors de vos déplacements, pensez à apporter une deuxième paire de chaussures pour porter à l’intérieur. De cette façon, vous pourrez retirer vos bottes et leur permettre de sécher avant de ressortir. Si vous savez que vous n’aurez pas accès à un vestiaire (par exemple, au restaurant), choisissez des bottes moins chaudes et qui respirent davantage.

 

Soyez prudent

 

Un accident est vite arrivé, et une mauvaise chute sur la glace peut rapidement avoir des conséquences graves et à long terme, nécessitant un suivi médical prolongé et même des soins en réadaptation ou en physiothérapie. Durant l’hiver, il est important de marcher un peu moins rapidement que d’habitude et de tâter le terrain avant de vous y aventurer d’un pas décidé, même si vos bottes sont munies de crampons. Les trottoirs glacés peuvent être beaucoup plus glissants qu’ils ne le paraissent, particulièrement lorsqu’ils sont bien dégagés mais qu’une fine couche de neige les recouvre…

 

Pour obtenir des conseils sur comment agir si vous êtes victime ou témoin d’une chute, consultez le site Web du gouvernement du Canada. 

 

Utilisez un humidificateur

 

Le chauffage assèche énormément l’air ambiant, ce qui peut avoir différentes conséquences sur votre santé. Un taux d’humidité trop bas pourrait irriter votre peau, assécher vos muqueuses ou même aggraver des problèmes de santé respiratoires existants. Si possible, contrôlez le taux d’humidité relative en utilisant un humidificateur à air chaud ou froid. Assurez-vous cependant de ne pas dépasser un taux d’humidité de 50 %, car une forte humidité peut favoriser la prolifération d’allergènes et de bactéries dangereuses pour les voies respiratoires. Comme pour toute chose, la clé réside dans l’équilibre.

 

Combattez les courants d’air froid

 

Plusieurs options sont offertes pour vous permettre de mieux isoler votre demeure et venir à bout des courants d’air froid qui pourraient avoir raison de votre confort et de votre santé. Pour vos fenêtres, installez une pellicule coupe-froid ou apposez un scellant amovible dans les fentes ou les fissures où l’air passe. Vous pouvez également investir dans des rideaux comportant un isolant thermique, qui vous seront utiles tant pour les températures glaciales que pour les jours de canicule. Pour les portes donnant vers l’extérieur, vérifiez si les bandes de plastique isolantes sont en bon état ou si elles ont besoin d’être remplacées. Cette réparation est très facile à faire soi-même et nécessite seulement une petite visite en quincaillerie pour trouver les pièces requises.

 

Habillez-vous adéquatement

 

Un bon manteau ne suffit pas toujours à nous garder bien au chaud lorsque les températures chutent sous le point de congélation. Voici quelques astuces vestimentaires pour vous aider à conserver votre chaleur lors des journées plus froides :

 

  • Procurez-vous des sous-vêtements isothermes ou des collants que vous pourrez porter en dessous de vos pantalons et que vous pourrez retirer une fois à l’intérieur.
  • Si vous êtes en jupe ou en robe, investissez dans une bonne paire de bas longs ou de jambières en laine, ou enfliez des leggings par-dessus vos collants.
  • Protégez vos doigts du gel en priorisant les mitaines aux gants, car elles permettent aux mains de mieux retenir et répartir la chaleur.
  • Pour prévenir les engelures, portez toujours une tuque, un cache-oreilles ou un bandeau qui couvre bien vos oreilles. Un foulard très large ou un cache-col est également utile pour protéger votre visage pendant les journées venteuses.

 

Attention au soleil

 

Saviez-vous que la neige réfléchit près de 85 % des rayons UVA et UVB? Bien que le soleil frappe beaucoup moins fort l’hiver, ses rayons demeurent tout aussi néfastes pour votre peau et votre santé oculaire. Il est donc important de continuer à porter un écran solaire et des verres fumés lorsque vous sortez à l’extérieur, même lorsque le ciel est plus couvert. À long terme, une exposition prolongée aux rayons du soleil pourrait avoir des conséquences sévères sur vos yeux ou favoriser l’apparition d’une forme du cancer de la peau.

 

Pour davantage de conseils sur comment éviter les coups de soleil, consultez cet article.

 

Essayez la luminothérapie

 

Les périodes d’ensoleillement plus courtes peuvent affecter les personnes sensibles à la dépression saisonnière. Pour vous prémunir contre ce risque ou soulager vos symptômes, investissez dans une lampe de luminothérapie. Utilisée quotidiennement, celle-ci contribue réellement à régulariser l’humeur, à redonner de l’énergie et à favoriser un meilleur sommeil, entre autres choses. Pour profiter de ses bienfaits et éviter les rechutes, vous devrez toutefois vous assurer de vous exposer chaque matin à la lumière de votre lampe durant au moins 20 minutes. Prenez également soin de bien suivre les recommandations du manufacturier et de votre médecin ou de votre pharmacien.

 

Pour en savoir plus sur les symptômes de la dépression saisonnière et les meilleures façon de la prévenir, consultez cet article.

 

Prenez des suppléments de vitamine D

 

Habituellement, notre corps arrive à fabriquer entre 80 % à 90 % de nos besoins en vitamine D grâce aux rayons du soleil. Mais durant les mois d’hiver où les périodes d’ensoleillement sont réduites (moins de 10 heures par jour en décembre), vous pourriez être plus à risque de développer une carence en vitamine D, qui pourrait avoir différents impacts sur votre santé globale et votre capacité à absorber certains nutriments essentiels. C’est pourquoi il est généralement recommandé de prendre des suppléments de vitamine D dès que les journées raccourcissent. Consultez votre pharmacien pour savoir quelle quantité choisir et vous assurer que cela ne représente pas un danger pour votre santé.

 

Pensez à l’assurance!

 

Un accident est vite arrivé, et les coûts pour recevoir des soins médicaux peuvent s’accumuler rapidement. Pour profiter de l’hiver l’esprit tranquille, contractez une assurance santé qui vous protègera dès votre première journée au Canada. Notre assurance pour les visiteurs au Canada est spécialement conçue pour les personnes qui séjournent au Canada ou les nouveaux arrivants en attente d’être admissibles au régime d’assurance maladie de leur province d’accueil.

 

Pour en savoir plus sur notre produit d'assurance pour les visiteurs au Canada, visitez cette page.