Menu
Croix Bleue - Blue Cross1-888-822-5383
Comment éviter l’épuisement après les vacances

Comment éviter l’épuisement après les vacances

En théorie, les vacances sont censées nous offrir un moment de répit pour recharger nos batteries. Or, la réalité est souvent tout autre. Les gens plaisantent parfois qu’ils auraient besoin de vacances pour se remettre de leurs vacances, et certains reviennent même de voyage plus fatigués et agités qu’ils ne l’étaient avant leur départ.

 

Avec un peu de préparation, il est possible d’éviter l’épuisement après les vacances. Basé en Ontario, le psychologue clinicien Micheal Decaire partage avec nous ses conseils pour tirer le meilleur parti de nos vacances.

 

Avoir des attentes réalistes

 

Si votre quotidien est chaotique et que vos vacances sont le seul moment où vous prenez du temps pour vous, il est peu probable qu’une semaine soit suffisante pour vous énergiser. « Cela revient à prendre des comprimés de Tylenol pour soulager les effets d’une blessure musculaire plutôt que de renforcer les muscles affectés. Aussitôt que l’on arrête les médicaments, la douleur reviendra », explique M. Decaire. « Si vous voulez prolonger les bienfaits de vos vacances, ne les voyez pas seulement comme une occasion de vous reposer. Profitez-en pour réévaluer votre quotidien et mettre en place des stratégies qui vous aideront à votre retour. »

 

Ramener avec soi des habitudes saines

 

Réfléchissez à ce qui a favorisé votre bonheur et votre détente durant vos vacances, puis tentez d'introduire ces éléments dans votre quotidien pour atteindre un meilleur équilibre de vie. « Voyez-le comme une occasion de mettre en place de saines habitudes de vie », explique M. Decaire. « Si vous adoptez une nouvelle habitude pendant vos vacances – que ce soit faire de l’exercice quelques fois par semaine, pratiquer la pleine conscience ou reprendre la lecture –, il sera plus facile pour vous de maintenir cette habitude lorsque vous serez de retour, car vous l’aurez déjà intégrée à votre vie pendant une semaine ou deux. » 

 

Recréer les meilleurs aspects de son voyage

 

Lorsque vous rentrez d’un voyage particulièrement relaxant, demandez-vous pourquoi celui-ci vous a fait vivre une telle expérience. Évidemment, les paysages magnifiques et les gens que vous aurez rencontrés y seront pour quelque chose, mais d’autres facteurs qui ne sont pas intrinsèques à la destination que vous aurez visitée auront probablement enrichi vous séjour. Considérez tous les éléments qui vous ont plu durant vos vacances – par exemple : les déjeuners au ralenti, les occasions de socialiser, le temps en famille –, puis réfléchissez à une façon de les intégrer à votre quotidien pour contrebalancer les facteurs de stress à la maison.

 

Même si votre horaire ne vous permet pas de reproduire ces expériences du lundi au vendredi, vous pourriez par exemple réserver vos dimanches matin pour préparer un petit déjeuner copieux, ou faire l’effort de planifier quelque chose de spécial entre amis ou en famille la fin de semaine. On traverse tous des périodes où l’on est moins motivé, mais ça ne demande pas toujours des efforts considérables pour s’en sortir.

 

M. Decaire donnait des conseils similaires à ses clients qui vivaient difficilement le fait d’être confinés à la maison durant la pandémie, en leur suggérant d’intégrer dans leur quotidien les meilleures parties de ce qui leur manquait. « Par exemple, qu’est-ce qui vous manque le plus des restaurants? Est-ce de commander quelque chose que vous ne cuisinez pas à la maison? Socialiser? Comment pouvez-vous recréer ces éléments positifs à la maison? »

 

Prendre une plus longue pause

 

Voyager peut vous rendre nerveux, surtout en temps de pandémie, alors que vous vous exposez au monde à nouveau. Il faut souvent prévoir quelques jours pour décompresser lorsque l’on arrive à destination, et ajoute que le stress peut même refaire surface avant le départ. Cela signifie ainsi que pour une escapade d’une semaine, vous auriez seulement deux ou trois bonnes journées de détente. Si c’est possible pour vous, prenez une plus longue pause du travail pour maximiser les bienfaits de votre congé sur votre santé mentale.

 

Ne pas décrocher à 100 %

 

Bien que mettre un message d’absence du bureau soit essentiel, vous pouvez vous donner la permission de consulter vos courriels une fois par jour à un moment précis de la journée si vous en ressentez le besoin. La clé est de vous assurer de ne pas déranger les autres autour de vous. « Je ne suis pas un amateur de sieste, mais ma famille a l’habitude de se reposer en après-midi durant les vacances. C’est généralement à ce moment que je regarde mes courriels et que je m’assure qu’il n’y a pas de feux à éteindre au travail », ajoute M. Decaire.

 

Préparer son retour à la normale

 

La minute où vous rentrez de vacances, il se pourrait que vous soyez confronté à une demeure en désordre et à un réfrigérateur vide. Rien de tel pour se replonger dans le stress du quotidien… Avant votre départ, nettoyez la maison, faites la lessive et préparez quelques repas à congeler. Ainsi, vous n’aurez pas à faire les courses ou à vous attaquer à une montagne de vêtements sales dès votre retour. Si vous avez suffisamment de jours de vacances pour vous le permettre, prenez une journée de congé supplémentaire à la maison avant de retourner travailler pour que vous puissiez remettre de l’ordre dans votre vie.

 

Réintégrer le travail tranquillement

 

Si possible, assurez-vous que votre horaire ne sera pas trop rempli à votre retour au travail. Ne planifiez pas de rencontres lors des premiers jours et utilisez ce temps pour traiter les courriels qui se seront accumulés pendant votre absence. « Éviter de reprendre le travail à un rythme effréné – comme plusieurs d’entre nous le font – vous assurera une transition plus douce », explique M. Decaire.

 

 

En ayant des attentes réalistes et en réfléchissant au meilleur moyen de prolonger le sentiment de bien-être qui vous aura accompagné durant vos vacances, vous réduirez les risques de souffrir d’un épuisement post-vacances. Profitez pleinement de votre escapade et savourez ses effets régénérateurs le plus longtemps possible – préférablement jusqu’à vos prochaines vacances!