Menu
Rio, l’âme du Brésil

Rio, l’âme du Brésil

En accueillant les deux plus grands rassemblements sportifs de la planète – la finale de la Coupe du monde de la FIFA 2014 et, en 2016, les Jeux olympiques –, Rio fait l’objet d’une couverture médiatique qui donne envie de découvrir cette ville attachante.

Rio. Trois lettres qui, à elles seules, évoquent tout un cortège de couleurs, de rythmes et de sensations. Peu de villes peuvent se vanter d'offrir un tel concentré de charmes et de beautés, à commencer par son site incomparable où les merveilles de la nature semblent s'être donné rendez-vous. Blottie entre mer et montagne, la ville révèle toute sa splendeur quand on la voit d'en haut. Voilà pourquoi la première chose à faire, quand on arrive à Rio, c'est de monter au sommet du Corcovado qui culmine à 710 mètres d'altitude et est coiffé du fameux Christ rédempteur. De là, on découvre toute la ville avec ses collines, ses lagunes, ses plages; on peut alors bien comprendre sa diversité géographique et sociale, et cela permet ensuite de mieux s'orienter. Le sommet du Pain de Sucre, accessible en téléphérique, procure une autre vue spectaculaire de Rio. Au coucher du soleil, c'est tout simplement magique!

Quand on descend de là-haut, on découvre une mégapole où d'audacieux gratte-ciel côtoient des joyaux d'architecture coloniale, rappelant que Rio a été la capitale du Brésil avant d'être remplacée par Brasilia en 1960. Du centre-ville, il suffit de prendre le métro pour atteindre ces plages légendaires qui ont pour nom Copacabana et Ipanema. Et l'on peut échapper à l'agitation urbaine en se promenant dans une immense forêt tropicale préservée, le parc national de Tijuca, en plein cœur de la ville. Enfin, Rio est une ville-spectacle dont le cœur bat au rythme de ses deux grandes passions : le futebol et la samba.

Football, samba et carnaval

À Rio, le football (notre « soccer ») est roi. Nulle part ailleurs on ne voue un tel culte au ballon rond. En conséquence, assister à un match dans le stade mythique de Rio, le Maracanã, permet de vivre des émotions intenses. Et pas seulement durant la Coupe du Monde!

De la même manière, tout comme il serait impensable de visiter La Nouvelle-Orléans sans entrer dans une boîte de jazz, on ne saurait séjourner à Rio sans s'imprégner de la samba. Le célèbre carnaval est évidemment la meilleure occasion de le faire. Pendant une semaine, la ville est prise d'une frénésie incroyable qui culmine avec le défilé des grandes écoles de samba dans le sambodrome; les Cariocas (comme on appelle affectueusement les habitants de Rio) disent fièrement qu'il s'agit du plus grand spectacle sur terre. Le carnaval constitue une expérience exceptionnelle. Il faudra toutefois faire ses réservations à l'avance et s'attendre à débourser les suppléments requis, les prix étant à l'avenant de la frénésie ambiante.

Cependant, il n'est pas indispensable d'être à Rio durant la fête officielle pour vivre la magie du carnaval. « Dès le mois d'octobre, on sent monter la fièvre », explique Michel Dupire, directeur de la bateria Le Bloco de Montréal et amoureux fou de Rio. « On peut assister aux répétitions des écoles de samba où l'ambiance est extraordinaire. Il suffit de se renseigner sur place pour connaître les soirs où le public est admis. » M. Dupire nous signale également que le samedi suivant le carnaval, on peut assister au « défilé des champions », c'est-à-dire voir les meilleures écoles de samba refaire leur prestation dans le sambodrome. « On peut ainsi revivre l'effervescence du carnaval à moindre coût et sans la cohue », ajoute-t-il.

Une ville en fête toute l'année

Pour les Cariocas, tous les prétextes sont bons pour s'éclater. Dans le quartier bohème de Lapa, on s'amuse ferme lors des rodas de samba; les artistes jouent et chantent, le public danse, et on savoure une caipirinha, préparée avec la cachaça, la boisson nationale du Brésil. On comprend alors que la samba est vraiment l'âme de Rio et que Rio est l'âme du Brésil.

Quelle que soit la saison, la cidade maravilhosa (la cité merveilleuse) en met plein la vue. Le grand écrivain Blaise Cendrars ne disait-il pas que Rio est la seule grande ville de l'univers où le simple fait d'exister est un véritable bonheur? Capitale culturelle du Brésil, Rio est en fête toute l'année; pour savoir où aller, il suffit de consulter le supplément Rio Show du journal O Globo. La fête atteint son apogée le 31 décembre, alors que les Cariocas, tout de blanc vêtus, envahissent la plage de Copacabana pour accueillir la nouvelle année dans les vagues de l'Atlantique et admirer un fabuleux feu d'artifice. Au son de la samba, il va sans dire.

Renseignements pratiques

Documents de voyage

Les citoyens canadiens doivent obtenir un visa auprès du Consulat général du Brésil à Montréal, à Toronto ou à Vancouver.

Climat

Rio jouit d'un climat tropical où l'été (de décembre à mars) est chaud et humide, et où l'hiver (de juin à septembre) est plus sec et tempéré.

Monnaie

Le real (symbole R$), divisé en 100 centavos. Un dollar canadien vaut environ deux reals.

Langue

Le portugais, en version brésilienne.

Renseignements touristiques

Le site de l'office du tourisme au rioguiaoficial.com.br (existe en version anglaise) regorge d'informations : hébergement, spectacles, événements, etc.

Pour voyager l'esprit en paix

Que vous partiez pour Rio ou pour les chutes du Niagara, n'oubliez jamais que votre régime d'assurance maladie provincial ne rembourse pas en totalité les services de santé reçus à l'extérieur de votre province de résidence. Renseignez-vous auprès de votre agent de Croix Bleue pour connaître les produits d'assurance voyage qui vous permettront de profiter pleinement de votre voyage sans avoir à penser : « Et s'il m'arrivait quelque chose... »

Commentaires

Avis de non-responsabilité
Les opinions exprimées dans ce blogue sont celles de ses auteurs et ne représentent pas celles de Croix Bleue du Québec. Le contenu fournit dans ce blogue est à titre indicatif seulement. Il s’agit d’informations générales qui ne peuvent s’appliquer à vous en tant qu’individu et qui ne peuvent substituer des soins ou conseils d’ordre professionnel. La présence de liens ne constitue pas ou n’implique pas un endossement des sites liés ou de ses sociétés affiliées, ou de tout autre contenu, information, produits, services, publicités ou messages présentés sur ou via ces sites.