Menu
Croix Bleue - Blue Cross1-888-822-5383

Nager avec des dauphins, quelle idée!

Miguel est un petit garçon de Macamic en Abitibi. À l’âge de 16 mois, il a reçu un diagnostic de leucémie et les traitements ont duré plusieurs années. Il est allé nager avec les dauphins avec son grand frère et ses parents.

Décidément, les enfants réservent toujours de drôles de surprises à leurs parents. La maman de Miguel, Isabelle, se demande encore où son fils, qui grandit au cœur de la forêt boréale en Abitibi, a bien pu avoir l’idée de nager avec les dauphins. Mais quelle bonne idée!

DolphinMiguel n’avait que 16 mois quand des tests ont révélé qu’il souffrait d’une leucémie lymphoblastique aigüe. Une longue série de traitements a alors commencé. La première étape nécessitait de quitter leur village de Macamic et de s’établir à Montréal, 700 km au sud, où Miguel a été hospitalisé à l’hôpital Sainte-Justine pendant deux mois et demi accompagné de sa maman. Isabelle n’est cependant pas du genre à se laisser abattre. Elle a su trouver du réconfort pour contrer l’angoisse et la peine d’avoir laissé derrière elle son mari et son fils aîné. « Je me suis fait des nouvelles amies, d’autres mamans qui vivaient des choses semblables », dit-elle avec l’assurance de celles qui n'ont peur de rien.

De retour à Macamic, Miguel a reçu d’autres traitements, à raison d’une fois par semaine pendant près de deux ans, et pour lesquels il devait se rendre tantôt à La Sarre, tantôt à Rouyn-Noranda. C’est dire combien la maladie a eu un impact sur la vie familiale.

Lorsqu’Isabelle a entendu parler de la Fondation Rêves d’enfants pour la première fois, Miguel était encore trop jeune pour formuler son rêve. Mais, de savoir qu’il allait pouvoir un jour réaliser son projet à lui, et que rien ni personne ne pourrait le lui enlever, celui-ci a acquis le courage nécessaire pour passer à travers tous les traitements.

« La maladie prend le contrôle de nos vies, explique Isabelle. J’ai dû quitter mon travail pour m’occuper de Miguel – et on n’a pas de chômage quand on n’est pas soi-même malade. Et mon mari s’est occupé de notre fils aîné avec l’aide de ma mère. Il faut que la vie continue aussi. Malgré les traitements, Miguel a commencé l’école comme tous les enfants. On n’avait même pas le temps de penser à un voyage. Alors quand Miguel a dit qu’il voulait nager avec les dauphins, c’était un vrai rêve, quelque chose qu’on n’aurait jamais fait, totalement en dehors de notre monde. »

En effet, nager avec les dauphins en Floride, quel rêve ! Les palmiers, la plage, les grandes autoroutes qui se croisent, les Américains qui parlent anglais, les dauphins… rien ne ressemblait à l’Abitibi ! Le temps d’une semaine, Miguel et sa famille ont été plongés dans un univers complètement différent de leur environnement habituel… comme dans un rêve. « Et là, grâce à Rêves d’enfants, Miguel permettait à toute la famille de tourner la page », conclut Isabelle.

Après avoir réalisé son rêve, Miguel s’est empressé d’apporter des photos à l’école pour montrer à ses amis que c’était bien vrai, qu’il avait vraiment réalisé son rêve.

Commentaires

Avis de non-responsabilité
Les opinions exprimées dans ce blogue sont celles de ses auteurs et ne représentent pas celles de Croix Bleue du Québec. Le contenu fournit dans ce blogue est à titre indicatif seulement. Il s’agit d’informations générales qui ne peuvent s’appliquer à vous en tant qu’individu et qui ne peuvent substituer des soins ou conseils d’ordre professionnel. La présence de liens ne constitue pas ou n’implique pas un endossement des sites liés ou de ses sociétés affiliées, ou de tout autre contenu, information, produits, services, publicités ou messages présentés sur ou via ces sites.