Menu
FAQ la diarrhée du voyageur

FAQ la diarrhée du voyageur

Lors de mes consultations en santé voyage, certaines questions liées à la diarrhée du voyageur reviennent régulièrement chez les gens que je rencontre, et ce, peu importe leur type de séjour. Je vous ai donc concocté une foire aux questions (FAQ) afin que vous soyez en mesure de prévenir l’apparition des symptômes de tourista pendant votre séjour comme au retour de votre voyage.

 

Tourista FAQ

 

 J’ai vu une publicité à la télévision mentionnant un vaccin contre la diarrhée du voyageur, devrais-je me le procurer?

Le Dukoral est un vaccin oral offrant aux voyageurs une protection d’un peu plus de 50 % contre les diarrhées causées par la bactérie Escherichia coli entérotoxinogène (ECET), c.-a-d. qui développe une toxine dans l’intestin. Bien que cette bactérie soit assez commune, elle n’est pas la seule à provoquer des symptômes de tourista et sachez que le vaccin n’offre aucune protection contre les autres bactéries.

 

Considérant son efficacité limitée, au Canada, le Comité consultatif de la médecine tropicale et de la médecine des voyages (CCMTMV) ne recommande pas l’utilisation systématique du vaccin pour tous les voyageurs. Cependant, il pourrait vous être recommandé en clinique prévoyage si vous avez un état de santé précaire ou si votre voyage ne permet absolument pas une période d’indisposition. Si vous n’entrez pas dans ces critères et que vous tenez à vous procurer le vaccin avant un voyage, vous êtes tout à fait en droit de le prendre et il suffira de le mentionner lors de votre consultation.

 

Le vaccin Dukoral ne remplace pas les précautions de base. Demeurez vigilants.

 

Je vais dans un hôtel 5 étoiles, suis-je quand même à risque d’avoir la tourista?

Hélas! Vous êtes à risque vous aussi. Bien que les hôtels haut de gamme impliquent généralement des critères d’hygiène plus élevés, le risque de croiser les microorganismes responsables de la diarrhée du voyageur demeure présent et une contamination reste tout à fait probable.

 

Les probiotiques sont-ils efficaces pour prévenir la diarrhée du voyageur?

La vérité, c’est qu’à ce jour, nous sommes encore incertains de l’efficacité des probiotiques en ce qui a trait à la prévention de la diarrhée des voyageurs. Des études ont démontré qu’ils pouvaient aider à la santé digestive, mais aucune recherche n’a pu prouver hors de tout doute que les probiotiques sauront se montrer efficaces pour prévenir la tourista.

 

En tant que professionnelle de la santé, je dois faire mes recommandations en fonction de données probantes. Comme les données actuelles ne sont pas suffisamment développées, il est impossible pour moi de conseiller ces produits dans le cadre d’une utilisation préventive contre la diarrhée du voyageur. Quand mes patients me demandent mon avis à ce sujet, je leur explique la situation et leur réponds que l’usage des probiotiques est à leur discrétion.

 

Sachez que malgré une efficacité encore mal connue, l’utilisation de probiotiques n’est pas dangereuse et vous pouvez tout à fait choisir d’en faire usage que ce soit en cas de tourista au retour de voyage ou en prévision d’un séjour. Bien qu’il s’agisse d’un produit en vente libre, les personnes immunosupprimées devraient discuter avec leur médecin avant d’en faire l’achat et ne pas oublier d’aviser leur assureur Croix Bleue de leur état de santé.

 

Quoi faire en cas de diarrhée? Puis-je commencer la prise d’antibiotiques dès que je soupçonne des symptômes de tourista.

Les antibiotiques ne sont pas recommandés en prévention de la tourista, mais bien en traitement en cas de diarrhée sévère.

 

Ne prenez pas d’antibiotiques « au cas où ». Ils sont prescrits pour traiter et non prévenir.

 

Dans la majorité des cas, la diarrhée disparaîtra d’elle-même et il convient d’utiliser les antibios uniquement selon les directives du médecin qui vous les a prescrits. Une antibiothérapie non justifiée pourrait impliquer pour le voyageur:

  • le développement d’une résistance bactérienne à cet antibiotique;
  • certaines complications telles que le risque de développer un C. difficile;
  • la perte d’un traitement efficace en cas de réelle nécessité d’un antibiotique.

En espérant que ces éclaircissements vous permettront un voyage en santé!

Source: Diarrhée du voyageur - prévention

Commentaires

Avis de non-responsabilité
Les opinions exprimées dans ce blogue sont celles de ses auteurs et ne représentent pas celles de Croix Bleue du Québec. Le contenu fournit dans ce blogue est à titre indicatif seulement. Il s’agit d’informations générales qui ne peuvent s’appliquer à vous en tant qu’individu et qui ne peuvent substituer des soins ou conseils d’ordre professionnel. La présence de liens ne constitue pas ou n’implique pas un endossement des sites liés ou de ses sociétés affiliées, ou de tout autre contenu, information, produits, services, publicités ou messages présentés sur ou via ces sites.