Menu
Croix Bleue - Blue Cross1-888-822-5383
Conseils de camping pour les gens qui n’aiment pas camper

Conseils de camping pour les gens qui n’aiment pas camper

Faire du camping quand on n’aime pas camper peut être tout un défi. Avec la saison estivale qui approche, si les consignes sanitaires le permettent, gageons que vous recevrez sous peu vos premières invitations à aller camper. Pour ma part, je suis une grande amatrice de nuitées sous la tente, mais je sais que ce n’est pas tout le monde qui partage mon enthousiasme. Dans ce qui suit, je vous donne mes conseils pour avoir du plaisir en camping, même si vous n’aimez pas cette activité.

 

Comment aimer le camping : bien choisir son site

 

À mon avis, choisir un site de camping adapté aux besoins et aux attentes de quelqu’un qui n’aime pas camper est la clé d’un séjour réussi. Pour maximiser vos chances de passer de belles vacances, assurez-vous de considérer ces quelques points lorsque vous ferez votre réservation.

 

Choisir des campings aménagés

 

Oubliez le camping sauvage et privilégiez  des lieux avec des espaces aménagés. Ceux-ci sont moins déstabilisants pour les campeurs moins expérimentés. L’accès à de l’eau courante et à des installations sanitaires modernes apporte beaucoup plus de confort que les installations limitées et parfois intimidantes des sites plus rustiques.

 

Opter pour des sites fonctionnels

 

Assurez-vous de sélectionner un site qui se trouve près d’un point d’eau ou d’installations sanitaires. Choisissez aussi un terrain accessible en voiture pour avoir à portée de main votre matériel et éviter d’avoir à tout transporter à pied. Vous gagnerez ainsi en simplicité, ce qui favorisera le bon déroulement de votre séjour.

 

Sélectionner un site à proximité d’attraits touristiques

 

Ce n’est pas parce qu’on dort à en plein air qu’on doit nécessairement passer tout son temps dans les bois. Pour agrémenter votre séjour et bien profiter des environs, réservez un camping situé près d’attraits qui vous intéressent. Un après-midi au musée, une activité sportive, un repas dans un restaurant du coin ou une visite culturelle sont des exemples d’avenues à explorer.

 

Considérer les prêts-à-camper

Les prêts-à-camper ou les sites de glamping sont de belles solutions de remplacement au camping traditionnel. Ces habitations sont généralement beaucoup plus confortables que le classique tapis de sol sous la tente. Ce sont aussi des options fort intéressantes si vous n’avez de matériel pour camper, car plusieurs de ces sites fournissent tout ce dont vous pourriez avoir besoin. (À vérifier selon l’endroit où vous allez.)

 

De plus, vous pourriez avoir accès à des hébergements qui sortent de l’ordinaire comme des yourtes, des mini-chalets ou des tentes aménagées, ce qui rend le voyage encore plus intéressant.

 

Prévoir des nuitées à l’hôtel

 

Si vous avez prévu de passer toutes vos nuits sous la tente, il pourrait être sage d’en remplacer quelques-unes par des nuits à l’hôtel ou dans une auberge. Vous vous assurerez ainsi d’avoir un séjour à la hauteur de vos attentes si vous êtes moins à l’aise en camping.

 

Initiation au camping : planifier un séjour

 

Une fois que le site de camping est choisi et réservé en fonction de vos besoins, organisez efficacement votre séjour pour vous assurer que vous serez le plus à l’aise possible. Voici quelques points à ne pas négliger lors de votre préparation.

 

Préparer des repas à réchauffer

 

Pour ceux et celles qui n’ont pas de matériel pour cuisiner en plein air, préparer des repas avant le départ est l’option la plus simple. En ce qui me concerne, peu importe le type de séjour de camping, j’amène toujours un ou plusieurs plats que je pourrai réchauffer lorsque je n’aurai pas envie de tout déballer. Mon repas préféré à trimballer en camping, c’est le chili : réconfortant et savoureux, même sans accompagnement.

 

Cuisiner en camping et découvrir les saveurs locales

 

Cuisiner sur place amène une tout autre dynamique au séjour et cela peut faire le bonheur des cuistots, même s’ils ne sont pas amateurs de camping. Quand c’est possible, j’aime bien essayer des produits régionaux et les intégrer à mon menu de camping. Cela me permet de découvrir  le coin que je visite et d’encourager les commerces locaux.

 

Amener suffisamment de vêtements 

 

Je crois que la pire chose en camping, c’est d’avoir froid et d’être inconfortable. Même en été, les températures sont peuvent être étonnamment fraîches à la tombée du jour. Ajoutez à cela un site de camping avec un niveau d’altitude plus élevé ou avec une exposition à des vents soutenus, et le séjour peut devenir très pénible sans les vêtements adéquats. Voici quelques incontournables :

 

  • Des souliers de rechange ;
  • Des vêtements de rechange en cas de pluie ou d’intempéries ;
  • Un manteau imperméable qui vous protège aussi du vent ;
  • Des vêtements chauds pour la nuit ;
  • Des vêtements auxquels on tient moins pour la soirée près du feu et des tisons.

Avoir le matériel nécessaire

 

Partir en camping nécessite du matériel particulier, et être bien équipé peut faire toute la différence. Mes articles de camping indispensables :

  • Un matelas de sol confortable;
  • Un sac de couchage adapté aux températures du moment;
  • Un réchaud ou un poêle (préalablement testé) ;
  • Le nécessaire pour ce que vous avez prévu de cuisiner;
  • L'essentiel pour faire un feu;
  • Une lampe frontale;
  • Des bouchons d’oreilles;
  • Une trousse de premiers soins;
  • Du chasse-moustiques;
  • De la crème solaire;
  • Du papier de toilette;
  • Un chargeur portatif;
  • Un bon livre;
  • Un appareil photo;
  • Une bâche pour vous protéger des intempéries.

Camper en bonne compagnie

 

Partir en camping avec des habitués peut être facilitant pour ceux et celles qui sont moins familiers avec cette activité. Cela peut permettre le partage du matériel, en plus de simplifier la préparation de l’escapade. Un séjour en groupe peut aussi être une belle occasion de passer de bons moments avec la famille ou entre amis. Prenez bien soin cependant de respecter les restrictions en vigueur en ce qui concerne les rassemblements!

 

Être à l'écoute de ses besoins

 

Vous vous lancez dans le camping en sachant déjà que vous n’aimez pas particulièrement cette activité? C’est tout à votre honneur. Cela dit, donnez-vous une chance de passer un bon moment en apportant certains éléments indispensables de votre quotidien.

  • Vous avez besoin de VOTRE oreiller pour bien dormir? Amenez-le.
  • Votre journée s’annonce mal si vous ne buvez pas un bon café? Amenez ce qu’il faut pour en boire un ou repérez le café le plus près.
  • Permettez-vous aussi d’annuler si la météo ne s’annonce pas clémente, car être dehors sous la pluie est peu intéressant, même pour les habitués.

Pour finir : respecter ses limites

 

Si, le temps venu, votre inconfort et votre manque d’intérêt pour cette activité prennent le dessus, autorisez-vous à revoir vos plans et, s’il le faut, à annuler votre séjour. Des vacances devraient toujours être synonymes de repos et de plaisir. C’est pourquoi il est primordial que vous soyez à l’aise avec ce qui est prévu.

 

 

Gabrielle Asselin

Vagabondeuse